4,4 MILLIONS DE TONNES DE PRODUITS AGRICOLES EXPORTÉS ENTRE JANVIER ET NOVEMBRE

Les inscriptions ne sont pas encore autorisées pour cet événement.

 

Malgré une surface cultivable réduite, l’agriculture constitue un secteur clé de l’économie égyptienne, représentant 30% des emplois et 15% des exportations.

La politique agricole mise en place depuis les années 80 a permis au pays d’augmenter globalement sa production et devenant exportateur pour certains produits (fruits et légumes, coton, riz, fleurs coupées), en particulier vers l’Union européenne avec laquelle l’accord d’association a libéralisé le commerce des produits agricoles. Cependant, pour assurer la sécurité alimentaire de sa population en croissance rapide, l’Égypte demeure structurellement dépendante d’approvisionnements en produits de base, en particulier de blé, légumineuses et huiles.

Pour parler des défis de ce secteur, la Chambre de Commerce et d’Industrie Française en Egypte (CCIFE) a invité le ministre de l’Agriculture et de la bonification des terres, Dr. Ezzeddine Abou Steit, à un séminaire sur les futurs projets du ministère. Etaient présent à l’événement,M. François Pugeot, Consul général de France, Dr. Saad Nassar, Conseiller auprès du ministre de l’agriculture chargé des affaires économiques, M. Mohsen El-Beltagy, président de l’Association pour l’amélioration des exportations horticoles (HEIA), Mme Mona Mehrez, vice-ministre de l’Agriculture et des terres cultivées, M. Mahmoud El Kaissy, Président de la CCIFE et M. Hassan Behnam, Directeur général de la Chambre.

Durant son intervention, Dr. Ezzeddine Abou Steit a évoqué les relations historiques entre l’Égypte et la France dans les  domaines politique, culturel et économique, notamment le secteur de l’agriculture et de l’agroalimentaire, soulignant l’importance de développer la coopération entre les deux pays et plus particulièrement celle en lien avec l’agriculture. 

Le ministre de l’Agriculture et de la bonification des terres a également exposé les détails du projet intitulé « un million et demi de feddans » répartis dans huit gouvernorats. Un projet national qui vise à réduire le déficit alimentaire et à créer de nouvelles zones urbaines. 

Concernant les exportations, le ministre s’est félicité du bilan, annonçant que “l’Egypte a exporté 4,4 millions de tonnes de produits agricoles entre janvier et novembre 2018”. Ce stock marque une hausse de 316 652 tonnes, comparativement au résultat de l’année dernière à la même période.

Les agrumes ont été la principale catégorie de produits agricoles expédiés aux marchés internationaux, avec 1,6 million de tonnes, suivis des pommes de terre (1,5 million de tonnes). Viennent loin derrière les oignons (286 000 tonnes), les raisins (100 000 tonnes), les grenades (73 341 tonnes) et les mangues (21 000 tonnes).

L’Egypte a engendré 2,2 milliards USD de l’exportation de produits agricoles en 2017, selon les données du Conseil égyptien des exportations agricoles (AEC).
 

 

Actualités sur le même thème

Aucune actualité disponible.
Partager cette page Partager sur FacebookPartager sur TwitterPartager sur Linkedin

Fermer

FBC Insights