Découvrir nos évènements

4,4 millions de tonnes de produits agricoles exportés entre Janvier et Novembre

La Chambre de Commerce et d’Industrie Française en Egypte (CCIFE) a organisé dimanche 25 novembre un dîner-débat en l’honneur du ministre égyptien du commerce et de l’industrie,
M. Amr Nassar. Le ministre a été accueilli par Mahmoud Al-Kaissy et Hervé Majidier, coprésidents de la CCIFE, ainsi que  Hassan Behnam, directeur de la Chambre, et le président du Conseil arabe pour l’exportation. 


Le ministre s’est exprimé sur les principaux projets de développement en cours, la stratégie du ministère visant à développer le secteur industriel en Égypte et les moyens de  renforcer sa contribution à l’économie nationale. Durant son discours, Mr Nassar a réitéré la volonté de l’Égypte à développer ses relations avec la France, en rappelant que le volume total des investissements français avait atteint environ 4 milliards d’euros en 2018.
Il a ajouté que 160 sociétés  françaises sont présentes en Égypte, les plus importantes étant sont Schneider Electric, Saint Gobain, Carrefour, L’Oréal, Edison, Oxylane Groupe, Orange, Air Liquide, Groupe SEB, Sanofi, Vinci, Crédit Agricole, et d’autres. 
Les sociétés emploient environ 35 000 salariés dans les secteurs de l’industrie, du tourisme, de l’agriculture, des télécommunications, des transports, des infrastructures et des services financiers. Le ministre a déclaré que les investissements des entreprises françaises avaient augmenté de 200 millions de dollars au cours de l’exercice 2017-2018.

Lors de son discours de bienvenue, le coprésident de la CCIFE, Mahmoud El Kaissi, a fait l’éloge de la coopération franco-égyptienne, particulièrement dans le domaine du commerce. 
Il a souligné que durant la période à venir, la coopération allait être renforcée notamment grâce à la signature de quatre accords dans les domaines de l’énergie, des transports, de la santé et des petites et moyennes entreprises. Il a également annoncé la participation de l’AFD, Agence française de développement, à des projets dans les domaines des transports, des communications, du développement et de la modernisation des réseaux routiers, mais aussi du développement des villes côtières afin de les préserver du changement climatique.

Au cours du débat, de nombreux membres de la CCIFE ont posé des questions liées aux exportations et importations et les obstacles rencontrés par les deux pays dans ce domaine. Les plus importants portaient sur les taxes et les douanes, ainsi que sur les solutions définies par le ministère pour mes PME,  petites et moyennes entreprises.

 

Partager cette page Partager sur FacebookPartager sur TwitterPartager sur Linkedin

Fermer

FBC Insights